Ssilhouettes

La Fédération des étudiantes et étudiants du Campus universitaire de Moncton

revue102

Revue de presse du 13 au 19 février par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle du C.A. de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

Le dossier de la semaine fut celui de la grève du zèle qui se poursuit chez les enseignants de la Nouvelle-Écosse, et qui affecte les stages d’étudiants dans les facultés d’éducation des universités de cette province. Le gouvernement a proposé en début de semaine un projet de loi qui doit imposer au syndicat des enseignants un nouveau contrat de travail (Radio-Canada), qui en était dimanche l’étape de la troisième – et dernière – lecture et devrait entrer en application lundi. La mesure a poussé le syndicat à déclarer une journée de grève générale des enseignants, une première dans l’histoire de la province (Radio-Canada). Il est attendu que les classes reprennent leur cours normal lundi 20 février.

seedsnb

Texte de réflexion par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets.

Vous vous souviendrez que, l’automne dernier, le ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail (MEFT) Donald Arseneault disait contempler des changements au programme SEED qui venait tout juste d’être remanié par le gouvernement (SEED).

Nous avions formulé quelques mises à garde à l’époque (FÉÉCUM) qui, à notre surprise admettons-le, semblent avoir été prises en considération.

revue101

Revue de presse du 6 au 12 février par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle du C.A. de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

C’était semaine de dépôt du budget au N-B, un budget que plusieurs ont trouvé relativement timide, surtout après deux années de « décisions difficiles » (Acadie Nouvelle). Dans le cas des institutions d’enseignement postsecondaire, il y a eu de bonnes nouvelles cependant : le gel des subventions a pris fin (Radio-Canada).

carrot stick

Texte de réflexion par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets.

Comme bien d’autres, nous attendions avec impatience le dépôt du budget 2017-2018 du gouvernement du N-B (GNB). Mais apparemment, personne n’était plus impatient en la matière que le gouvernement lui-même, qui ne donne décidément pas trop dans les détails quant à la manière dont ce budget est construit et va fonctionner.

cathyrogers

La province se vante d’un pour cent d’augmentation au financement des universités

Suite au dépôt du budget du Nouveau-Brunswick, la Fédération des étudiantes et étudiants du Campus universitaire de Moncton (FÉÉCUM) se dit incapable d’applaudir la faible augmentation au financement des universités vu le retard substantiel du gouvernement dans ce dossier. Les 10 millions de dollars que les universités du Nouveau-Brunswick devront se partager cette année (45 millions $ sur 4 ans), dont la moitié doit être utilisée pour des nouveaux projets pilotes, ne représentent, en fait, qu’un seul pour cent d’augmentation du financement de l’Université de Moncton, après plusieurs années de gel à 0%. La Fédération étudiante maintient que ce 1% ne subviendra pas aux besoins des institutions universitaires et précipitera une autre augmentation des droits de scolarité

revue100

Revue de presse du 30 janvier au 5 février par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle du C.A. de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

Ce fut une semaine marquée par les bannissements : Trump aux musulmans; les étudiants de UC Berkeley au discours de droite; les professeurs de la N-É aux stagiaires en éducation, la Péninsule acadienne à l’électricité…

La semaine a été rough pour plusieurs.

berkeley

Texte de réflexion par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets.
    
Bon, ça y est; on en est – déjà! – rendus au point où ça devient inévitable de parler du dernier président américain. Le choix de mot est délibéré : après lui, le déluge!

L’événement qui a déclenché le tout s’est passé sur le campus de UC Berkeley dans la soirée du 1er février, alors que des manifestations violentes ont eu lieu en réaction à la présence d’un polémiste d’extrême droite (parce que « droite alternative », excusez mais non). Milo Yiannopoulos est affilié au réseau ultraconservateur Breitbart, dont l’ex-directeur Stephen Bannon est désormais stratège en chef du cabinet présidentiel (Radio-Canada).

grevezele

Texte de réflexion par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets.

La grève du zèle, si le concept est nouveau pour vous, signifie essentiellement continuer de se présenter au travail en s’en tenant strictement à la description de tâches qui figure dans votre contrat. C’est la situation qui prévaut chez les enseignants de la N-É depuis le début décembre.

Ça signifie entre autres : pas de parascolaire, pas de sports interscolaires, pas de spectacles, pas de sorties, pas de voyages, pas de correction les soirs et les fins de semaine, pas de tutorat, pas de suivi avec les parents, pas d’aide supplémentaire, et pas de supervision d’étudiant.e.s en stage. Et plus (moins)!

PRISME

Texte fourni par PRISME, l'association LGBTQ+ du campus

Lors de la dernière Assemblée Générale Annuelle d'Un sur Dix, plusieurs changements ont été votés, dont le changement de nom officiel et l’ajout d’un slogan. Les raisons qui ont porté à de tels changements sont le fait que l’appellation Un Sur Dix n’était plus représentative de la communauté, de l’association et de sa vision. Ce nom, inauguré en 2004, représentait alors le nombre estimé de personnes d’une sexualité LGB – puisque 10 ans passés, l’identité de genre n’était pas encore un sujet abordé ouvertement. Un sur Dix avait été choisi afin de créer un choc. Désormais, en comprenant que la sexualité et l’identité de genre peuvent être fluides, il est très difficile de faire de telles estimations. De plus, lors de l’AGA, plusieurs commentaires ont été soulevés concernant la division. Mettre une barre pour diviser le « un » des « dix » ne démontrait pas assez notre désir actuel d’inclusion et de solidarité. Le nom Un sur Dix a eu l’effet désiré et nous remercions les anciens d’avoir ouvert le chemin, mais il est temps d’un renouveau.


Notre VP Tristian Gaudet explique les 7 recommandations de la FÉÉCUM faites au gouvernement en 2016. Épisode 4: Les enjeux des étudiant.e.s internationaux

oulton

Texte de réflexion par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets.

Plus tôt en janvier, l’Association des collèges et universités privés du N-B (ACUPNB) a publiquement signifié sa frustration envers le gouvernement provincial dans le dossier du PAÉ. La raison? Elle attend toujours réponse à une demande d’accès à l’information soumise il y a bientôt un an, visant à clarifier pourquoi les étudiant.e.s du secteur privé ont été exclus du programme (Acadie Nouvelle).

revue99

Revue de presse du 23 au 29 janvier par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle du C.A. de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

La dernière semaine fut marquée par une crise dont on peinera à trouver – du moins dans certaines régions – l’équivalent dans l’histoire récente de la province. À son pire, la tempête de verglas a privé d’électricité jusqu’à 133 000 abonnée d’Énergie N-B; au moment d’écrire ces lignes, 21 000 foyers, dont 16 000 dans la région de la Péninsule acadienne, étaient toujours sans électricité près d’une semaine après la tempête.  Shippagan, le campus de l’Université de Moncton a servi des repas et servi de centre de réchauffement (Twitter). L’élan de solidarité suscité par la crise a de quoi réchauffer les cœurs même les plus gelés – bravo à nos concitoyen.ne.s qui ont su démontrer que la pire des situations saura encore faire ressortir le meilleur de nous-mêmes.


Parmi les sept grandes recommandations de la Fédération des étudiantes et des étudiants du Campus universitaire de Moncton (FÉÉCUM) au gouvernement du Nouveau-Brunswick pour améliorer le sort des étudiants de la province à divers niveaux, on y retrouve une section sur la santé mentale. Notre VP exécutif Tristian Gaudet explique...

Dans le document complet, la FÉÉCUM donne un argumentaire qui rend chaque recommandation possible dans le contexte et la réalité du Nouveau-Brunswick. Celles-ci et les vidéos qui en font les brèves sont disponibles sur le site Internet de la FÉÉCUM au www.feecum.ca et ont été remises aux partis politiques du Nouveau-Brunswick.
revue98

Revue de presse du 9 au 21 janvier par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle du C.A. de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

Bon retour, tout le monde! Il s’est quand même passé quelques trucs assez intéressants depuis la fin du congé des Fêtes. Faisons donc un tour rapide de l’actualité en ce début de 2017 :

Au N-B, le gouvernement a annoncé que le salaire minimum, après l’entrée en vigueur de la hausse prévue qui le fera passer à 11$/heure en avril prochain, augmentera au rythme du coût de la vie par la suite. Le Front commun pour la justice sociale bien que favorable à la mesure, considère qu’elle ne suffira pas à sortir les Néo-Brunswickois démunis de la pauvreté. Pour ce faire, il faudrait d’abord un salaire de base raisonnable, que le groupe établit à 15$ de l’heure (Acadie Nouvelle).


Parmi les sept grandes recommandations de la Fédération des étudiantes et des étudiants du Campus universitaire de Moncton (FÉÉCUM) au gouvernement du Nouveau-Brunswick pour améliorer le sort des étudiants de la province à divers niveaux, on y retrouve une section sur le sous-financement des universités. Notre VP exécutif Tristian Gaudet explique...

manquerlacible

Texte de réflexion par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets.

OK, ça fait que le gouvernement provincial a « annoncé » la semaine dernière qu’il avait raté ses cibles pour la première année de son programme de gratuité scolaire, le Programme d’aide aux études, ou PAÉ.

Un programme de gratuité qui rate sa cible? Ben voyons donc!

bar couple bieres

Texte de réflexion par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets.

Le Conseil sur le statut de la femme à Saint-Jean (Terre-Neuve-et-Labrador) recommande aux établissements de la province d’adopter une mesure utilisée par un bar new-yorkais (et d’autres à travers le monde) pour la protection de leurs clientes.

L’idée est assez simple : si une cliente désire se sortir d’une mauvaise situation, par exemple un rendez-vous qui tourne mal, elle commande un «Angel Shot» au barman/barmaid.  Le breuvage en question n’existe pas, mais est en fait un signal que la personne demande de l’aide pour quitter les lieux en sécurité (Radio-Canada).

studybox

La FÉÉCUM a conclu une entente avec la plateforme de partage de notes StudyBox pour donner accès gratuit aux étudiant.e.s de l’Université de Moncton à ce service en ligne, disponible au https://studybox.ca/


Un document et une série de vidéos expliquent les revendications du mouvement étudiant

La Fédération des étudiantes et des étudiants du Campus universitaire de Moncton (FÉÉCUM) lance aujourd’hui ses sept grandes recommandations au gouvernement du Nouveau-Brunswick afin d’améliorer le sort des étudiants de la province à divers niveaux. Du même coup, la FÉÉCUM lance une série de vidéos pour expliquer ses revendications, dont la première est déjà en ligne.

revue97

Revue de presse du 26 novembre au 2 décembre par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle du C.A. de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

Enseveli pour un bref moment sous la première neige de l’hiver, notre campus est demeuré plus ou moins assoupi cette semaine. Pas de nouvelles, bonne nouvelle, diront certains à n’en pas douter. Telle ne fut pas la situation ailleurs dans les Maritimes, cependant.

Services

icon agenda
Vous avez accès au journal gratuitement si vous êtes étudiant.e !

icon fonds

Faites subventionner vos projets et activités!

icon assurance
Conseiller en logement

img teaser footer

Nous joindre

Heures de bureau de la FÉÉCUM
De 8h à 16h du lundi au vendredi
Local B-101 du Centre étudiant

Adresse postale
La Fédération des étudiantes et étudiants du Campus universitaire de Moncton
Centre étudiant
Centre universitaire de Moncton
Moncton, NB
E1A 3E9

Téléphone: 506-858-4484
Télécopieur: 506-858-4503

Contactez un membre
de l'équipe


Silhouette

Nos partenaires

 MAUI             frontcommun