Ssilhouettes

La Fédération des étudiantes et étudiants du Campus universitaire de Moncton

sansfemmes

Texte de réflexion par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets.

Depuis l’annonce de la décision de l’Université de Moncton de réserver deux heures par semaines aux femmes dans la salle de musculation du CEPS, on entend réagir dans un sens et dans l’autre. Féminisme, ségrégation, sécurité, consentement, égalité, droits humains, tout ça a été lancé dans ce débat qui est devenu un véritable fricot d’opinions.


Mettez vous au défi en prévision de la conférence « Zéro déchets » de Bea Johnson le mercredi 16 novembre à 19h30 au 63 (Centre étudiant)

Gratuit pour les étudiant.e.s - 5$ autres - présenté par la FÉÉCUM et Symbiose!
revue94

Revue de presse du 24 octobre au 4 novembre par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle du C.A. de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

En début de semaine dernière, on apprenait que le recteur Raymond Théberge avait été compensé à hauteur de 107 000$ pour son déménagement à Moncton, en 2012. La majorité (quelques 93 000$) de cette somme ont servi à couvrir les frais de courtage liés à la vente de son domicile en Ontario (Radio-Canada). Admettant que cette somme a contribué à sa décision d’accepter la position qu’il occupe toujours cinq ans plus tard, M. Théberge, s’est engagé à faire un don de 50 000$ à la prochaine campagne de financement majeure de l’Université de Moncton (Le Front).

ceps

Communiqué conjoint FÉÉCUM / UMoncton - À compter du mercredi 2 novembre prochain, la salle de musculation du Ceps Louis-J.-Robichaud de l’Université de Moncton sera accessible uniquement aux femmes durant deux périodes d’une heure chacune chaque semaine.

revue93

Revue de presse du 15 au 21 octobre par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle du C.A. de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

Normalement ce sont les nouvelles locales qui ouvrent la revue de presse, mais vu la tempête médiatique qui a suivi les incidents rapportées dans les résidences de l’Université Laval, ou 15 résidentes ont rapporté des intrusions dans leur chambre et dans 4 cas jusqu’ici, des attouchements sexuels, on commence notre tournée au Québec. Le tout s’est produit pendant la nuit du 15 au 16 octobre (Radio-Canada). Dans les jours qui ont suivi et qui ont été marqués par le silence de l’administration universitaire tant sur la place publique qu’à l’endroit des victimes (La Presse), un grand élan de solidarité a poussé des victimes d’agression sexuelle à se confier spontanément devant une foule de quelques 500 personnes lors d’un rassemblement public tenu en soutien aux victimes, et qui visait à faire la dénonciation de la culture du viol (Le Devoir).

revue92

Revue de presse du 8 au 14 octobre par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle du C.A. de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

Cette semaine a été marquée par les célébrations de l’AlUMni, qui ont vu le retour d’anciens diplômés sur le campus pour des célébrations visant à renforcer les liens avec leur alma mater (Radio-Canada). Plus de trente activités figurent au programme, dont un match d’improvisation célébrant les 30 ans de la LICUM auquel ont participé de nombreuses anciennes vedettes de la ligue. Le succès de l’événement fut fracassant, la communauté ayant répondu en grand nombre à l’appel (à 26:40 Radio-Canada).
 

coding

Texte de réflexion par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets.

On nous répète ad nauseam que l’éducation est importante. Dans notre province, dans notre pays, à l’échelle mondiale on entend la phrase répétée sur toutes les tribunes et dans – à peu près – toutes les langues.

C’est beau, c’est noble, c’est facile et, généralement, ça ne déplait à personne.

evaluations2

Chaque semestre, lors de la 4e semaine de novembre et de mars, on enclenche le processus d’évaluation des professeures et professeurs à l’Université de Moncton. Quelle est cette évaluation et à quoi serre-t-elle ? D’après la convention collective signée entre l’Association des Bibliotécaires et Professeur.e.s de l'Université de Moncton (ABPPUM) et l’Université, il y a deux types d’évaluation de l’employé.e (professeur.e);
-    Évaluation administrative de l’enseignement (celle faite en classe avec le feuillet vert)
-    Évaluation formative de l’enseignement


Un petit souvenir de la 1e épreuve de la 12e Coupe FÉÉCUM : Le quiz musical !

(Avec classement à la fin)

revue91

Revue de presse du 1 au 7 octobre par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle du C.A. de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

Cette semaine, l’Acadie Nouvelle a sorti deux dossiers exclusifs sur l’Université de Moncton. Même si les nouvelles manquaient passablement de nouveau, certains auront quand même appris que l’Université s’apprête à faire le ménage dans ses programmes d’études, ce qui pourrait signifier la fin des huit programmes de spécialisation de la Faculté des arts et des sciences sociales, qui seraient remplacés par des programmes comportant un cheminement « avec distinction ». Plusieurs cours de niveau 4000 seraient ainsi abandonnés. En revanche, selon le vice-recteur à l’enseignement et à la recherche, André Samson, il serait possible de renforcer des majeures et de continuer de fournir les cours nécessaires aux étudiant.e.s qui désirent aller plus loin et qui auraient opté pour la spécialisation (Acadie Nouvelle).

revue90

Revue de presse du 24 au 30 septembre par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle du C.A. de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

Au cours de l’assemblée générale du Conseil des Gouverneurs de l’Université de Moncton, le 24 septembre, le recteur Raymond Théberge a promis de mettre en place « un mécanisme de défense » avant la fin de l’année universitaire (Radio-Canada). Disant que plusieurs options existent à part celle d’un ombudsman, le recteur a affirmé que l’Université travaille actuellement sur un code de conduite qui permettra de « gérer les plaintes par exemple concernant de l’intimidation ». L’ABPPUM et la FÉÉCUM ont répété leur volonté d’une structure qui soit entièrement indépendante de la structure administrative de l’Université.

syllabus

Texte par Pierre Losier, directeur général de la FÉÉCUM

Lors du Sénat académique du 6 mai 2016, l’Université s'est doté d’un nouveau règlement concernant le plan de cours. Pour mettre cette nouvelle règlementation en place, tout le corps professoral (temps complet, temps partiel, et chargé de cours) devrait avoir reçu l’information concernant cette réglementation.

Premièrement, le règlement stipule que toute personne qui enseigne un cours à l’Université de Moncton doit produire un plan de cours et présenter et expliquer celui-ci aux étudiantes et aux étudiants au premier cours du semestre. C’est la doyenne ou le doyen de chaque faculté qui doit faire en sorte que cette partie du règlement soir respecté par le corps professoral.

coupefeecum17 1

Qui dit nouvelle année universitaire dit évidemment nouvelle année pour la Coupe FÉÉCUM. Cette année, les organisateurs ont décidé de remuer un peu l’ordre des choses en changeant le format de la Coupe : dans les cinq épreuves au programme, deux ont eu lieu fin septembre et deux autres se dérouleront en janvier, pendant que la dernière épreuve sera de longue haleine tout au long de l’année universitaire.

Mais revenons un peu sur les deux épreuves de septembre, qui ont eu lieu la semaine dernière.



Vidéo sur le retrait d'assurance et ce qui arrive si vous ne le faites pas avant le 30 septembre. 400$ sur la ligne. PASSE À L'AUTRE, comme on dit !

*À noter que Hulk appartient à Marvel Comics; la FÉÉCUM ne fait aucune menace envers ce copyright et ne profite pas de cette vidéo. Il faut avouer qu'il fait un bon porte-parole pour les étudiant.e.s qui auraient pu se retirer et ne l'ont pas fait à temps.
revue89

Revue de presse du 16 au 23 septembre par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle du C.A. de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

La nouvelle politique sur les activités d’intégration de l’Université de Moncton a généré son lot de mécontentement lors de la rentrée (Le Front). Un groupe d’associations étudiantes a organisé un boycott de la nouvelle politique sous la forme d’une activité hors-campus. Le sentiment dominant était que, puisqu’elles sont des entités indépendantes, les associations doivent être laissées libres d’organiser les activités qui leur plaisent, hors campus si nécessaire.


Ça s'en vient! Premiers événements de la 12e Coupe annuelle les 28 et 30 septembre! Est-ce que les Arts & Sciences sociales pourront garder la main sur le trophée?! Ou allez-vous la voler?

28 septembre : Quiz musical !

30 septembre : Décathlon acadien !

Info : http://www.feecum.ca/index.php/feecum/coupe

revue88

Revue de presse du 10 au 15 septembre par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle du C.A. de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

Avec la rentrée et la fin de la période estivale, le moment est propice pour jeter un regard critique sur la manière dont le programme SEED a performé. C’est exactement ce qu’à fait le ministre Donald Arseneault, en s’excusant de la manière dont les changements ont été présentés par sa prédécesseur, Francine Landry (Radio-Canada). Dans les jours qui ont suivi ce discours, on en a su un peu plus sur la répartition des emplois subventionnés par le programme, dont 73% se trouvaient dans le Sud de la province, d’après un sondage réalisé par le gouvernement ( Radio-Canada).

seedsnb


Texte de réflexion par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets.
    

On a eu droit récemment à une rareté : des excuses d’un ministre en poste (et qui le demeure) pour la manière dont son ministère a géré un dossier. Il faut le dire, ce pourquoi Donald Arseneault, ministre de l’éducation postsecondaire, de la formation et du travail, s’excuse, c’est en fait la gestion du dossier des changements au programme SEED par celle qui l’a précédé à ce poste (FÉÉCUM). Mais bon, il dit qu’on peut faire mieux, et c’est déjà quelque chose.

Entre autres, le ministre a reconnu que l’annonce tardive des changements a provoqué la confusion tant chez les étudiant.e.s que chez les employeurs. Les organismes sans but lucratif (OSBL) ont été particulièrement déstabilisés (Radio-Canada).

reveille

Texte de réflexion par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets.

À défaut de redorer les blasons en fait de financement de l’éducation postsecondaire (EPS), réveillons les blasés.

Ça c’est vous, c’est moi, c’est tout le monde qui regarde la nouvelle de l’augmentation et qui se dit : « Bof. M’en fous. J’peux rien faire pour changer ça, anyway. » (Radio-Canada).

Évidemment, ça va encore mal dans les Maritimes, pas de surprise cette année.

Services

icon agenda
Service d'urgence pour les étudiant.e.s dans le besoin.

icon sante

En étant membre de la FÉÉCUM, vous êtes inscrits à un régime collectif de soins de santé et dentaires.

icon fonds

Faites subventionner vos projets et activités!

img teaser footer

Nous joindre

Heures de bureau de la FÉÉCUM
De 8h à 16h du lundi au vendredi
Local B-101 du Centre étudiant

Adresse postale
La Fédération des étudiantes et étudiants du Campus universitaire de Moncton
Centre étudiant
Centre universitaire de Moncton
Moncton, NB
E1A 3E9

Téléphone: 506-858-4484
Télécopieur: 506-858-4503

Contactez un membre
de l'équipe


Silhouette

Nos partenaires

 MAUI             frontcommun