Ssilhouettes

La Fédération des étudiantes et étudiants du Campus universitaire de Moncton

nouveausite
Nous travaillons là-dessus depuis cet été, et sommes finalement prêts à lancer le nouveau site Internet de la FÉÉCUM. En plus d'un graphisme plus moderne, le site est plus facile à naviguer, avec un engin de recherche qui fouille toutes les pages, articles de blogue et événements de calendrier. Parce que oui, le blogue y est transposé, ce qui veut dire que bien que nous n'allons pas effacer l'Info-FÉÉCUM, il ferme ses portes et ses articles (passés et futurs) se retrouveront sur le nouveau feecum.ca.

pasdidee
par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets

Pour une minute, imaginez la politique comme une partie de poker.

Soit dit en passant, je n'ai par la moindre idée des rudiments du jeu et le portrait que je vais brosser puise plus chez Lucky Luke que dans la réalité. Vous savez, quand une carte tombe de la manche d'un des joueurs, et qu'un autre flippe la table en brandissant sa pétoire?

C'est presque ridicule, mais le parallèle semble intéressant, et l'image, féconde.

revue28

par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets

Le discours du Trône, qui établit le programme de la nouvelle session de la législature provinciale, a été prononcé lundi à Fredericton. Sans qu’on s’en étonne, l’économie et le développement des ressources naturelles sont au cœur du discours (L’Acadie Nouvelle). Mais de-ci, de-là, d’autres bribes d’information juste assez vague ont visé à peu près tous les groupes d’intérêt du N-B, poussant notamment le chef libéral Brian Gallant à déclarer que le gouvernement a trop de priorités pour qu’on les prenne au sérieux, que ce discours du Trône avait d’abord des visées électorales.

C’est certain que dévoiler un plan de redressement général à la dernière année d’un mandat, ça ne fait pas très sérieux.

revue27
par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets

Non pas une, mais deux annonces cette semaine ont affecté de façon importante l’éducation postsecondaire. Tu sais, pendant la semaine où les étudiants sont pas là ni pour écouter ni pour critiquer. Drôle d’adonnance!

Les voici, si vous les avez manquées :

mrc uni financement1-642x385

Le problème s’empire au lieu de se régler, selon la FÉÉCUM


Suite à l’annonce du gouvernement du Nouveau-Brunswick d’une entente pluriannuelle pour le financement des universités, la Fédération des étudiantes et étudiants du campus universitaire de Moncton (FÉÉCUM) s’insurge contre le manque de vision accablant de la province. Les universités pourront maintenant prévoir une hausse de financement de 2% par année les prochains deux ans, et une hausse de 3% des droits de scolarité par année pour les prochains trois ans.

senatcanadien
par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets

Quand une craque assez grosse pour laisser passer Mike Duffy s’ouvre dans la façade du pouvoir conservateur, aucun doute ne persiste quant à savoir si le Premier ministre tient son caucus un petit peu trop serré.

Hmmmmphhhiihihihihihi!!! Bon, OK, on repart :

Le processus est familier, on l’a vu se produire ici à l’Université de Moncton; quand un individu en position de pouvoir cherche à imposer par des mesures institutionnellement ‘‘justifiables’’ son contrôle sur tous les aspects du processus dont il devrait en fait être le gardien et le porte-parole, éventuellement, soit la pression exercée génère la fuite d’information, soit un changement de direction ouvre les portes sur l’arcane.

revue26

par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets

Des recommandations ont été soumises à l’examen du Sénat académique de l’UdeM cette semaine quant à l’abandon de plusieurs programmes (L’Acadie Nouvelle). Un comité du Sénat doit maintenant en examiner le contenu et entendre la réponse des responsables des programmes concernés. Professeurs et étudiants, par la voix de leur représentants, laissent entendre leur désaccord avec l’idée d’abandonner des programmes sous prétexte d’un faible taux de diplomation (L’Acadie Nouvelle) et d’une faiblesse au niveau de critères comme «la valeur sociale», dont la mesure, pour Marie-Noëlle Ryan, tient du mystère. Kevin Arseneau déplore pour sa part le fait que les programmes sous la menace du couperet sont tous du domaine des sciences humaines et sociales; du même souffle il laisse entendre que les efforts de recrutement nécessaires ne sont peut-être pas déployés par l’UdeM pour combler ces lacunes.

campus-nuagespar Raymond Blanchard, agent de recherche et projets

L'Université de Moncton, je ne vous l'apprend pas, a été récemment aux prises avec de fortes critiques à l'égard de la qualité du français chez ses étudiant(e)s et ses diplômé(e)s. Le tout à débuté comme une guerre de clochers entre profs (comme c'est souvent le cas) qui a débordé dans les médias, puis s'est étendue au reste de la communauté. La FÉÉCUM n'a pas été exempte, mais en bout de ligne des actions ont été entreprises pour régler le problème que nous avions soulevé au sein de cette controverse (Info-FÉÉCUM), et qui touchait aux droits des étudiant(e)s plutôt qu' à la question de la qualité de la langue.

Mais cette question demeure. C'est pourquoi le Conseil de la langue française de l'UdeM soumet actuellement à l'opinion de la communauté universitaire des trois campus son projet de nouvelles exigences linguistiques (CLF).

actu coupe
Vendredi dernier se déroulait la Course folle, 2e épreuve de la Coupe FÉÉCUM, une course à obstacle à travers le campus qui, annuellement, rend la vie difficile aux participants. Mais rarement autant que cette année. Pour une raison ou une autre - et il faut en rire pour ne pas pleurer - des éléments hors de tout contrôle ont fait de leur mieux pour ajouter à la difficulté, pour ne pas dire complètement dérouter l'événement! Tout d'abord, la météo était atroce, au mieux maussade, au pire comme être sous l'eau. Ensuite, une initiative récente pour les employés de l'Université, un rallye vaguement basé sur l'Amazing Race, a brouillé les cartes pour nos équipes. Plusieurs se sont laissé distraire par des indices et activités destinés à cette course-LÀ! (Leurs enveloppes n'avaient pas été enlevées depuis l'activité qui était le jour précédent.) Et on ajoute à la confusion quand nous avons envoyé les joueurs à un indice en ligne, mais au lieu de voir ceci...

revue25
par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets

Un peu à l’image des emballages spéciaux de l’Halloween, on vous fait un spécial 2 pour 1 sur les nouvelles cette semaine, allez hop!

Il y a deux semaines, pendant que s’estompait –bruyamment- la colère à l’égard des conditions de retraite d’Yvon Fontaine (voir la lettre de Marie-Noëlle Ryan, présidente de l’ABPPUM, dans l’Acadie Nouvelle du 5 octobre, en p. 17, et la réaction d’un groupe de profs de SCPO dans celle du 11 octobre, en p. 19), les étudiants internationaux de l’UdeM mettaient à exécution leur menace de boycotter la Soirée internationale. On parle d’un geste éloquent : l’AÉÉIUM force, à toutes fins pratiques, l’annulation de la Soirée internationale en guise de contestation de la hausse de 999$ qui leur a été imposée le printemps dernier (L’Acadie Nouvelle).

coupefeecum14-2
C'est depuis les tout débuts de la Coupe FÉÉCUM, il y a 9 ans, que la course à obstacle sur le campus que l'on appelle « l'Amazing Race » en est une composante. Cette année aussi, mais l'événement s'intitulera dorénavant « La Course Folle » par respect envers notre nouvelle politique linguistique qui favorise les noms d'activité en français.

Le 25 septembre dernier, quatre leaders politiques du Nouveau-Brunswick se sont prêtés à l'exercice d'un débat sur les enjeux entourant l'éducation (dans le sens large) lors de notre Forum citoyen sur l'éducation au N.-B. Nous sommes finalement en mesure de vous présenter la vidéo du débat. Nous remercions la modératrice, Jeanne d'Arc Gaudet, et les participants Marie-Claude Blais (ministre de l'éducation, PC), Dominic Cardy (chef, NPD), David Coon (chef, Vert), et Brian Gallant (chef, Lib.). Le débat est divisé en 8 courtes vidéos, soit les présentations initiales et finales et chaque question. Le montage n'a éliminé que les mouvements de caméra d'une personne à l'autre et les moments où un chef aurait passé la parole à un.e autre quand on lui aurait donné parole.

revue24
par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets

L’actualité de la semaine à l’U de M se résume en deux mots : Yvon Fontaine. Suite à la divulgation de l’entente de départ à la retraite conclue entre l’ancien recteur et l’Université (Radio-Canada), les réactions sont venue de toutes part, tant pour critiquer (Radio-Canada; CBC) que pour défendre (L’Acadie Nouvelle; Radio-Canada) les sommes remises à Fontaine en remerciement de ses services à l’U de M.

distractionplan
par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets

Hé bien décidément, le coin de Rexton est en ébullition ces temps-ci : vous avez sans doute entendu que les protestations contre l’exploitation du gaz de schiste (et spécifiquement contre la conduite de tests par la gazière SWN Resources) se poursuivent sans montrer de signes de ralentissement.

Et ce, malgré une injonction obtenue par SWN hier, et livrée aux manifestants en début de soirée le 3 octobre. En peu de mots, l’injonction ordonne aux manifestants de céder le passage aux camions de SWN - qu’ils gardent pour le moment bloqués sur place près de la Route 134 - et de limiter leur opposition à des affiches.

par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets

Peu à peu, des histoires parviennent à nos yeux et oreilles soutenant l’idée qu’en effet, l’intimidation fait partie de la culture universitaire à Moncton. Intimidation de l’administration envers le corps professoral (on pense par exemple à l’ouvrage de Serge Rousselle, qui nous révèle –sous le couvert de l’anonymat- des pratiques douteuses), du corps professoral envers les étudiants (des plaintes en ce sens filtrent année après année jusqu’à la FÉÉCUM, «mortes au feuilleton» faute d’intention de poursuivre plus loin les démarches), qu’importe : fait-on face à quelques incidents isolés –ou individus problématiques- ou à une pratique généralisée?

fontainedecash
par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets

Bon. Ça y est. On peut mettre un chiffre dessus.

Le journaliste Michel Nogue, de Radio-Canada, a réussi à mettre la main sur des gardés sous scellé par l’UdeM jusqu’ici, documents qui nous révèlent les paramètres financiers du départ de l’ancien recteur Yvon Fontaine (Radio-Canada).

On demeure quelque peu estomaqués devant l’énormité des sommes consenties : de 550 000$ à 600 000$ pour les deux années de congé sabbatique suivant le départ de M. Fontaine, et de 45 867$ à 60 879$ par année en rente supplémentaire (c’est-à-dire par-dessus ce qui lui sera déjà versé en vertu du régime de pension de l’ABPPUM), le tout dépendant de combien longtemps il pourra survivre avant de décider de toucher sa rente. Survivre financièrement, s’entend.

votevan
par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets


Si vous étiez de la partie mercredi dernier au Soixante-trois, vous savez que le chef du NPD a promis, s’il formait le prochain gouvernement, de geler les droits de scolarité pour la durée de son premier mandat. Vous savez aussi que Brian Gallant n’est pas en politique pour gagner des votes. Sa fourgonnette, oui, mais lui non.

Le Forum citoyen pour l’éducation était l’occasion pour les partis politiques de nous révéler quelle est leur vision de l’éducation et les moyens qu’ils proposent pour améliorer le système en place, de la maternelle au postsecondaire. Peu d’entre eux ont osé tremper l’orteil dans cette mare, et on a eu –malgré quelques interventions pertinentes et intéressantes- droit à un bel exemple de politique 101 : riche en attaques et en accusations, avec peu de concret venant des candidats.

cf9-1-1
Neuf équipes on pu se rendre à la première compétition de la 9e Coupe FÉÉCUM vendredi dernier, un « Décathlon engagé » (en réalité un Heptathlon, vu qu'il comportait 7 défis plutôt que 10) à l'image de la FÉÉCUM 2013-2014. Chaque épreuve véhiculait un message engagé, soit un symbole ou de la sensibilisation à un enjeu, tout en offrant aux compétiteurs un défi physique, mental ou les deux. De la partie : Les champions en titre les MAUI (Médias acadiens universitaires Inc.), Administration, Athlétisme, Éducation, Environnement, ESANEF, Génie, Jeux de la Communication (nouvelle équipe et rivale naturelle des MAUI) et Kiné-Récréo.

revue23
par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets

La semaine dernière, l’affaire Louis LaPierre a encore une fois occupé beaucoup d’espace dans les médias de la province. D’anciens collègues se sont prononcés sur l’impact des révélations concernant la falsification de son CV (Radio-Canada), n’hésitant pas à qualifier à demi-mot l’ancien professeur de «vendu» à la solde des ambitions gouvernementales. Louis LaPierre, pendant ce temps, renonçait à toutes les fonctions qu’il occupait encore, notamment à la tête de l’Institut de l’Énergie du N-B (responsable de la recherche dans le domaine de l’exploitation du gaz de schiste), et à la tête d’une commission étudiant un projet de mine de cuivre à Marathon, en Ontario (Radio-Canada). Des questions se posent notamment sur la suite des travaux de l’Institut, dans la foulée des aveux de LaPierre (CBC), qui ont redonné des munitions au mouvement d’opposition à l’exploitation du gaz de schiste.

Services

icon agenda
Service d'urgence pour les étudiant.e.s dans le besoin.

icon voyage

Le Mondial est un service qui organise des voyages pour les étudiant.e.s.

icon conseils

Service de conseillers étudiants au membres de la FEECUM pour les aider avec les autorités universitaires.

img teaser footer

Nous joindre

Heures de bureau de la FÉÉCUM
De 8h à 16h du lundi au vendredi
Local B-101 du Centre étudiant

Adresse postale
La Fédération des étudiantes et étudiants du Campus universitaire de Moncton
Centre étudiant
Centre universitaire de Moncton
Moncton, NB
E1A 3E9

Téléphone: 506-858-4484
Télécopieur: 506-858-4503

Contactez un membre
de l'équipe


Silhouette

Nos partenaires

 MAUI             frontcommun