Guide des plaintes (2)

Guide des plaintes 2018 Carre

NCLEX-RN

BON ROTATOR NCLEX

Aide par les pairs R

ROTATOR Aie par les pairs

#$ansDesseins

sansdesseins

Mon stage me ruine

mon stage me ruine
Murs oreille

Texte : Raymond Blanchard, agent de recherche et projets
Photo : Marc-Samuel Larocque, agent de communication

*SOU-PIR*

Comme celles et ceux qui ne peuvent résister à la tentation morbide de lire la section commentaire des articles de CBC News sur le bilinguisme, je succombe régulièrement à l’appel de la période des questions à l’Assemblée législative.

Soyons clairs qu’il n’y a pas grand chose qui se décide là: c’est d’abord la chance pour les élus d’établir leur position et de renforcer le message (ce qui se limite souvent à le répéter). L’exercice se veut d’abord et avant tout théâtral, disons-le; ça swing du panache.

La beauté (tragique) des communications à l’ère de la post-vérité, c’est qu’on n’est pas obligé d’avoir raison tant qu’on répète; du moment où on réussit à semer l’ombre d’un doute sur les faits, la stratégie fonctionne. Que ce soit vrai ou non importe peu, tant que ça colle dans les esprits.

Tout ça pour dire que le ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail (MEFT), Trevor Holder, nous a rejoué son disque, comme si ça ajoutait du sens. (FÉÉCUM).

Couper sans compter

Texte : Raymond Blanchard, agent de recherche et projets
Photo : Marc-Samuel Larocque, agent de communication

Si on s’en remet à une publication récente partagée par la députée de Caraquet sur Facebook, les nombreuses coupures du gouvernement Higgs en éducation postsecondaire sont rien de moins qu’une attaque directe sur les étudiant.e.s, tout particulièrement celles et ceux qui ont le malheur de vivre dans le nord de la province. 

Oh, le vilain!

Il faut dire que ces étudiant.e.s ont également le malheur d’être, presque sans exception, des étudiante.s francophones. Est-ce de la faute du gouvernement si la population du Nord est francophone? On aurait beau le savoir qu’on n’y peut rien. Donc, avis aux mauvaises langues (et quel jeu de mots): c’est le hasard, ici, le vrai vilain.

*tousse*

Loin de moi l’idée de défendre M. Higgs et ses acolytes, reste qu’il faut voir à quantifier l’impact des décisions du gouvernement Higgs sur l’accessibilité des études universitaires.

En fait de mesure, certains se limiteraient à leur impact immédiat. Pour un gouvernement minoritaire pouvant tomber à tout moment, c’est compréhensible; mais pas pour la personne qui a pris sa décision et entrepris des démarches pour s’inscrire à l’automne prochain. Celle-là peut difficilement changer d’avis, car son choix a été fait selon les données du moment, qui ont malencontreusement été changées depuis. Encore ce satané hasard!

20 000 Blogue

Texte : Raymond Blanchard, agent de recherche et projets
Photo : Marc-Samuel Larocque, agent de communication

Y’en aura pas, de rabais de 20 000$

Tout récemment, l’éducation postsecondaire a volé la vedette à l’Assemblée législative. La chose en soi est assez rare, d’où l’importance de la souligner. Faut dire qu’à force de couper, à un moment où à un autre il devait bien y avoir des explications.

D’abord, le 8 mai, une question fut posée au ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail (MEFT), Trevor Holder, sur les coupures en science infirmière. Il a répondu que le financement octroyé aux universités à des fins de recrutement n’avait pas produit de résultats.

Juste avant, le ministre de la santé, Hugh Flemming, disait que l’investissement de 32 à 34 millions$ fait au cours des quatre dernières années n’avait produit aucune position en science infirmière aux universités de Moncton ou du Nouveau-Brunswick. Je ne suis pas certain de comprendre s’il parle de places dans les programmes, ou de places dans les hôpitaux étant donné la manière dont il aborde le sujet, mais bon.


21
Jui


Sports, Ouvert aux mineurs


Tous les mercredis et les vendredis, la salle de musculation du CEPS est réservée uniquement pour les femmes, de 15h à 16h.

N'hésitez pas à y aller, c'est avec votre participation que l'on peut créer des initiatives de la sorte!

26
Jui


Sports, Ouvert aux mineurs


Tous les mercredis et les vendredis, la salle de musculation du CEPS est réservée uniquement pour les femmes, de 15h à 16h.

N'hésitez pas à y aller, c'est avec votre participation que l'on peut créer des initiatives de la sorte!

28
Jui


Sports, Ouvert aux mineurs


Tous les mercredis et les vendredis, la salle de musculation du CEPS est réservée uniquement pour les femmes, de 15h à 16h.

N'hésitez pas à y aller, c'est avec votre participation que l'on peut créer des initiatives de la sorte!

Suivez-nous sur Instagram

@lafeecum

Nous joindre

Heures de bureau de la FÉÉCUM
De 8h à 16h du lundi au vendredi
Local B-101 du Centre étudiant

Adresse postale
La Fédération des étudiantes et étudiants du Campus universitaire de Moncton
Centre étudiant
Centre universitaire de Moncton
Moncton, NB
E1A 3E9

Téléphone: 506-858-4484
Télécopieur: 506-858-4503