Guide des plaintes (2)

Guide des plaintes 2018 Carre

#$ansDesseins

sansdesseins

NCLEX-RN

BON ROTATOR NCLEX

Aide par les pairs R

ROTATOR Aie par les pairs

Mon stage me ruine

mon stage me ruine
20 000 Blogue

Texte : Raymond Blanchard, agent de recherche et projets
Photo : Marc-Samuel Larocque, agent de communication

Y’en aura pas, de rabais de 20 000$

Tout récemment, l’éducation postsecondaire a volé la vedette à l’Assemblée législative. La chose en soi est assez rare, d’où l’importance de la souligner. Faut dire qu’à force de couper, à un moment où à un autre il devait bien y avoir des explications.

D’abord, le 8 mai, une question fut posée au ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail (MEFT), Trevor Holder, sur les coupures en science infirmière. Il a répondu que le financement octroyé aux universités à des fins de recrutement n’avait pas produit de résultats.

Juste avant, le ministre de la santé, Hugh Flemming, disait que l’investissement de 32 à 34 millions$ fait au cours des quatre dernières années n’avait produit aucune position en science infirmière aux universités de Moncton ou du Nouveau-Brunswick. Je ne suis pas certain de comprendre s’il parle de places dans les programmes, ou de places dans les hôpitaux étant donné la manière dont il aborde le sujet, mais bon.

Comme un chien

 

Texte : Raymond Blanchard, agent de recherche et projets
Photo : Marc-Samuel Larocque, agent de communication


Le texte précédent parlait de l’empressement du gouvernement Higgs à couper dans l’aide financière aux étudiant.e.s, spécifiquement les programmes de bourses ciblées mis en place par le gouvernement libéral précédent. Son but n’était un secret pour personne: il comptait rétablir des crédits d’impôt. Difficile à faire sans apporter des changements importants dans l’aide financière aux étudiant.e.s. 

Ces changements, pour la plupart annoncés le 9 avril dernier (GNB) lors du dépôt des crédits budgétaires du Ministère de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail (MEFT), les voici:

  1. Le DSG et le PADSCM sont combinés en un nouveau programme nommé la Bourse renouvelée pour les frais de scolarité (BRFS);
  2. Les étudiant.e.s des établissements privés agréés ont désormais accès au programme;
  3. La limite d’aide financière disponible est réduite de 10 000$ à 3000$;
  4. Le programme de Prestation pour l’achèvement des études dans le délai prévu (PAÉDP) est aboli au 31 mars 2019 (un sursis a depuis été accordé aux diplômées du printemps 2019, qui seront les derniers à y avoir droit);
  5. Le crédit d’impôt sur les droits de scolarité sera de retour en 2020.

18 19 Blogue FÉÉCUM 4


Texte :
Raymond Blanchard, agent de recherche et projets
Photo : Marc-Samuel Larocque, agent de communication

Pendant que tout le monde stressait sur la fin de semestre, le gouvernement Higgs a jugé le moment idéal pour annoncer des coupures dans l’aide financière aux étudiant.e.s. Comme c’est possible que vous ayez manqué ça, commençons par le commencement:

Dès la campagne électorale, Higgs parlait d’évaluer la possibilité d’abolir les programmes de Droits de scolarité gratuits (DSG) et d’Allègement des droits de scolarité pour la classe moyenne (PADSCM) (FÉÉCUM), pour rétablir un crédit d’impôt. Ces deux programmes avaient été implantés par les libéraux sortants.

Pour les abolir, il fallait d’abord démontrer leur inefficacité. Le hic étant que, pour vérifier l’efficacité de programmes visant un objectif à long terme, il faut attendre. Bon, à moins de changer les critères d’évaluation à son avantage, ce qui semble être l’approche du gouvernement Higgs dans ce dossier. (FÉÉCUM)

En termes d’accessibilité et de réduction de l’endettement étudiant, il serait difficile de mesurer l’impact réel du DSG et du PADSCM avant 2023. C’est d’ailleurs le moment prévu pour la conclusion d’une enquête indépendante commandée par le gouvernement Gallant à l’IRDF-NB... juuuuuuuuuuuuuuuuste avant les élections (GNB) À la rigueur, il serait également utile de produire des comparaisons fondées sur les données du recensement, alors on pourrait pousser ça jusqu’en 2026.


24
Mai


Sports, Ouvert aux mineurs


Tous les mercredis et les vendredis, la salle de musculation du CEPS est réservée uniquement pour les femmes, de 15h à 16h.

N'hésitez pas à y aller, c'est avec votre participation que l'on peut créer des initiatives de la sorte!

29
Mai


Sports, Ouvert aux mineurs


Tous les mercredis et les vendredis, la salle de musculation du CEPS est réservée uniquement pour les femmes, de 15h à 16h.

N'hésitez pas à y aller, c'est avec votre participation que l'on peut créer des initiatives de la sorte!

31
Mai


Sports, Ouvert aux mineurs


Tous les mercredis et les vendredis, la salle de musculation du CEPS est réservée uniquement pour les femmes, de 15h à 16h.

N'hésitez pas à y aller, c'est avec votre participation que l'on peut créer des initiatives de la sorte!

Suivez-nous sur Instagram

@lafeecum

Nous joindre

Heures de bureau de la FÉÉCUM
De 8h à 16h du lundi au vendredi
Local B-101 du Centre étudiant

Adresse postale
La Fédération des étudiantes et étudiants du Campus universitaire de Moncton
Centre étudiant
Centre universitaire de Moncton
Moncton, NB
E1A 3E9

Téléphone: 506-858-4484
Télécopieur: 506-858-4503