La Fédération des étudiantes et étudiants du Campus universitaire de Moncton

Revue de presse 7 nov

Par Raymond Blanchard, agent de recherche et de projets à la FÉÉCUM.

Revue de presse du 30 octobre au 5 novembre

À Moncton :
L’ouverture du concours d’embauche d’un.e commissaire indépendant pour le traitement des plaintes à l’Université de Moncton est prévue pour décembre.

L’Université de Moncton tient un événement sur le campus pour deux cents élèves anglophones (et francophiles) du système d’immersion.

Deux chercheurs de l’UMCM lancent des projets de recherche pour appuyer la culture du cannabis.

Le gouvernement paiera la scolarité des 25 premiers étudiant.e.s inscrits au nouveau programme en production du cannabis au CCNB.

Un groupe de recherche de l’Université de Moncton recrute des hommes dans les arénas de la région pour participer à une étude sur les liens entre les traumatismes cardiaque et la maladie mentale.

Le premier sommet provincial francophone LGBTQ+ rassemble plus de cent personnes à l’École l’Odyssée, produisant des plans d’actions pour leurs communautés respectives.

Une ministre et une candidate aux prochaines élections pour le Parti libéral sont visées par des affiches à caractère misogyne et sexiste.

La FÉÉCUM offre un cours de Premiers soins en santé mentale sur le campus.


À Fredericton :
L’association étudiante de UNB lance une campagne pour briser les stéréotypes entourant la maladie mentale chez les hommes, dans le cadre de la campagne Movember.

Donald Arseneault démissionne de son poste de député pour « éviter de devenir une distraction », en raison du malaise causé par son nouvel emploi de lobbyiste; il dit respecter les règles, mais l’opposition s’indigne de la situation.

Le gouvernement fait pression sur la régie de santé Vitalité pour le maintien des soins d’oncologie à Kedgwick et Grand-Sault ; le ministre Bourque n’étant « pas d’accord » avec la décision de transférer ces patients à Edmundston.

Plus tard en semaine, le ministre Bourque annonce le maintien des services, sans s’être encore arrêté sur une solution précise.

Le gouvernement fixe l’âge légal pour la consommation du cannabis à 19 ans, allant à l’encontre de l’avis de la Société médicale du N-B.


Ailleurs au N-B :
Évangéline fête ses 170 ans; n’a toujours jamais existé (sauf sous la plume d’un Américain) tout en étant le symbole « vivant » de l’Acadie moderne.

Des groupes opposés à la privatisation des services de santé au N-B partiront en tournée en novembre.

Des milliers de documents historiques découverts à Paris pourraient nous en apprendre beaucoup sur comment vivaient les acadiens qui ont échappé à la Déportation.


En Atlantique :
Des voix critiquent les actions d’une membre de l’exécutif étudiant de DAL, qui a dénoncé le racisme et le privilège blanc en refusant de célébrer le 150e du Canada ; son geste serait raciste et « anti-canadien ».

L’école de médecine de DAL est réaccréditée pour une période de 8 ans, quelques années après avoir été mise sous probation.

Une agression sexuelle sur le campus de l’Université Mount Saint Vincent fait l’objet d’une enquête, une semaine après les événements ; le suspect est identifié mais pas d’accusations jusqu’ici.

Deux cas des oreillons sont confirmés à DAL ; vaccin, quelqu’un ?


Au Canada :
Les inégalités entre femmes et hommes au travail, en éducation, en santé et en politique s’accentuent au Canada et dans le monde.

La grève des collèges de l’Ontario entre dans sa 3e semaine.

Une agente correctionnelle de la Colombie-Britannique dénonce le sexisme et les comportements inacceptables des instructeurs et de ses collègues masculins durant la formation ; on aurait tenté d’acheter son silence.

Nous joindre

Heures de bureau de la FÉÉCUM
De 8h à 16h du lundi au vendredi
Local B-101 du Centre étudiant

Adresse postale
La Fédération des étudiantes et étudiants du Campus universitaire de Moncton
Centre étudiant
Centre universitaire de Moncton
Moncton, NB
E1A 3E9

Téléphone: 506-858-4484
Télécopieur: 506-858-4503