Revue de presse 7 fevrier 2018

Par Raymond Blanchard, agent de recherche et de projets à la FÉÉCUM.

Revue de presse du 29 janvier au 4 février

À Moncton:
Un ancienne Aigle Bleue lève le voile sur les difficultés qu’elle a traversé au cours de sa carrière dans les sports universitaires dans son combat avec l’anxiété et la dépression.

La FÉÉCUM, comme plusieurs autres fédération étudiantes canadiennes, continue de recevoir des paquets aux contenus bizarres en provenance d’Amazon, sans que la compagnie sache qui passe ces commandes.

La journée #BellCause marque le lancement du nouveau service d’aide par les pairs étudiants au campus de Moncton.

Pous plus d’information sur le service, pour y accéder, ou pour s’impliquer:

Une majorité de citoyens de Moncton et Dieppe seraient en faveur de l’amalgamation des trois municipalités du Grand Moncton, un fait qui semble ignoré des maires de Dieppe et de Riverview.


À Fredericton:
Une étude révèle que le Nouveau-Brunswick retient moins de six diplômés sur 10 dans la province après la fin des études.

Fredericton présente un budget sans surprises, repoussant du même coup le retour à l’équilibre budgétaire à 2021-2022.

1,6 M$ sont investis par la province pour rénover les installations du CCNB, dont 307 000$ à Campbellton.

Le gouvernement semble disposé à abandonner la privatisation des cafétérias d’hôpitaux, des services d’entretien et de transport des patients, dont les contrats devaient être octroyés au géant Sodexo.


Ailleurs au N-B:
Le nombre d’avortements chirurgicaux est en chute depuis l’arrivée de la pilule abortive gratuite dans la province, prescrite à 162 reprises entre juillet et décembre 2017.

L’éditrice du journal étudiant du campus de UNB à Saint-Jean démissionne au milieu de critiques sur sa décision de publier la version intégrale, non censurée, de la réponse d’un leader néo-nazi à des accusations de propagande suprématiste.

Des groupes célèbrent les changements apportés à l’hymne national du Canada afin de le rendre non-genré, alors que d’autres questionnent les raisons de la décision.

Des appels se font entendre pour que davantage de place soit faite aux oeuvres littéraires acadiennes dans le curriculum scolaire néo-brunswickois.


En Atlantique:
Bien que les avortements soient pratiquée en clinique à l’Ile-du-Prince-Édouard depuis un an, mais des défis persistent au niveau de l’accès et de l’éducation alors que le mouvement pro-vie continue de protester.

L’Atlantique tire de l’arrière en matière de technologies propres, qui ne représentent que 10% du secteur technologique.

La statue du général Cornwallis, fondateur de la ville de Halifax, déboulonnée dans la capitale néo-écossaise suite à de nombreuses protestations sur la manière dont il a traité les populations autochtones de la région, ainsi que sur l’héritage célébré par le monument.


Ailleurs au Canada:
Le premier ministre Justin Trudeau tente de gérer un scandale causé par des allégations de harcèlement sexuel à l’endroit d’un membre de son cabinet, qui font l’objet d’une enquête par une firme indépendante.

L’association des professeurs de l’Université du Manitoba gagne son litige avec l’institution, qui aurait usé de pratiques injustes dans les négociations qui ont marqué la grève de l’automne 2016, et qui devra remettre jusqu’à 2,4 M$ aux membres de l’association.

Québec Solidaire lance une nouvelle application mobile pour faciliter le libre-engagement citoyen à l’approche des élections provinciales.


Enfin, le monde:
Le naufrage d’un navire de migrants en mer Méditerranée fait 90 victimes, alors que 243 migrants sont mort en tentant la traversée depuis le début de l’année.

Nous joindre

Heures de bureau de la FÉÉCUM
De 8h à 16h du lundi au vendredi
Local B-101 du Centre étudiant

Adresse postale
La Fédération des étudiantes et étudiants du Campus universitaire de Moncton
Centre étudiant
Centre universitaire de Moncton
Moncton, NB
E1A 3E9

Téléphone: 506-858-4484
Télécopieur: 506-858-4503