La Fédération des étudiantes et étudiants du Campus universitaire de Moncton

revue72

Revue de presse du 29 novembre au 4 décembrepar Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

Avec la conclusion de la révision stratégique des programmes qui approche à grands pas, on commence à entrevoir ce qui pourrait être le sort du réseau universitaire de la province.

masque gallant

Texte de réflexion par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

Depuis son entrée à la législature provinciale, le gouvernement libéral de Brian Gallant a su se démarquer par l’improvisation qui semble être son modus operandi. Plusieurs mesures ont été apportées pendant le première année au pouvoir de ce gouvernement, qui ont su attirer leur lot de mécontentement; au premier chef l’abolition du rabais sur les droits de scolarité du Nouveau-Brunswick et les coupures au programme de prestations pour l’achèvement des études dans le délai prévu, qui ont gravement affecté l’endettement (déjà record) des étudiants de notre province (FÉÉCUM).

missouri

Texte de réflexion par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

Je vous l’apprendrai peut-être, mais tout récemment le président de l’Université du Missouri (Mizzou) Tim Wolfe a démissionné en réponse à une vague de protestation étudiante (CBC). Les protestataires dénonçaient le «racisme systémique» à l’université, où les incidents liés au racisme seraient nombreux et l’institution tiède à sévir contre les coupables.

pres pascalh

Lettre ouverte du président de la FÉÉCUM, Pascal Haché, sur les rapports entre la FÉÉCUM et la SANB

Le C.A. de la FÉÉCUM a dernièrement opté pour que la Fédération étudiante prenne ses distances de la Société acadienne du Nouveau-Brunswick, vu la crise de gouvernance qui s’y brasse. Certains intervenants de la communauté acadienne nous ont critiqué pour l’avoir fait, et critiqué les autres membres du Forum de concertation des organismes acadiens pour avoir fait de même. Leur questionnement est légitime, mais ils devraient comprendre que nous nous sommes penchés sur la situation, y avons consacré bien des heures de réflexion, et sommes à l’aise avec la direction que nous avons fini par prendre.

revue71

Revue de presse du 21 au 27 novembre par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

Cette semaine, en effet, bien des gens attaquent, se sentent attaqués, ou contre-attaquent dans le petit monde des études postsecondaires. À commencer par cette perle nous parvenant de l’Université de l’Ile-du-Prince-Édouard, où les corneilles s’en prennent désormais aux étudiants qui ont l’audace de se balader en tenant une brioche (Radio-Canada).

Oh boy, une chance que les tempêtes de neige commencent – on commençait à gratter le fond du baril.

commissaire

La commissaire aux langues officielles du N-B, Katherine d’Entremont, a récemment subi les foudres de nombreux ministres pour une affaire d’enquête visant un commissionnaire unilingue anglophone. L’employé a été muté et a vu ses heures de travail réduites, bien que la commissaire n’ait rien eu à voir avec la décision.

coupefeecum16 3a

La troisième épreuve (de cinq) de la Coupe FÉÉCUM 2015-2016, une compétition de « Laser Tag » au Stade Vance Toner voyait une douzaine d’équipes lutter pour capturer un drapeau en fausse situation de combat futuriste vendredi dernier. Les gagnants se remportaient un voyage pour quatre à New York, gracieuseté le bureau-voyage Le Mondial de la FÉÉCUM. Comme vous pouvez l’imaginer, la compétition était donc féroce.

revue70

Revue de presse du 10 octobre au 23 novembre par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

Après le high des élections fédérales, qui ont comme d’habitude éclipsé à peu près tout pendant les derniers jours de campagne et dans les quelques jours suivant le dévoilement des résultats, j’ai eu de la difficulté à justifier l’écriture d’une revue hebdomadaire de l’actualité. Pas qu’il ne se passait rien, mais ça se passait vite et sans trop faire de bruit.

Mais voici quand même quelques petits trucs intéressants du dernier mois:

Enbridge

Texte de réflexion par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets; aucune position officielle de la FÉÉCUM ne devrait en être interprétée.

Vous avez peut-être entendu parler de la controverse qui se trame ces dernières semaines à l’Université de Calgary, où la liberté académique est remise en question au sein du Centre for Corporate Sustainability (Centre de recherche en durabilité des entreprises), ou CCS, dont le lancement en 2012 fut largement subventionné par la pétrolière Enbridge.

aga151118

Aujourd’hui avait lieu la 2e Assemblée générale de la FÉÉCUM de l’année (de 4), une session en bonne et due forme où deux propositions ont été adoptées, touchant deux populations importantes, bien que minoritaires, de la masse étudiante.

appui

Quand des événements, comme ceux de vendredi dernier à Paris, surviennent – des atrocités commises par des terroristes qui sont ensuite hautement médiatisées – il est usuel d’envoyer des pensées à l’égard des personnes touchées, à leur famille, à leurs amis, à leur patrie. Ces événements nous attristent, nous font peur, nous ouvrent les yeux, tout en même temps, et à nos étudiants français, nous prêtons appui moral, inconditionnellement.

2020

par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets

Ô vous, amoureux du clic, j’ai la joie de vous apprendre que l’Université de Moncton a récemment publié son rapport annuel pour l’année académique 2014-2015. Après avoir reçu un courriel, puis cliqué trois liens consécutifs avant d’atteindre la terre promise (ça va plus vite si vous commencez directement sur la page web de l’Université), j’ai survolé le tout dans le but de vous en livrer l’essentiel.

Bon, il demeure que mon essentiel n’est peut-être pas le vôtre; le cas échéant,  laissez-moi vous enligner directement vers le rapport (UMoncton). Au pire aller, j’vous aurai au moins sauvé quelques clics. Je vous avertis toutefois qu’il s’agit de l’un de ces exécrables FlipBooks, qui vous donnent toute l’expérience du format papier en version électronique, alors du clic il y en aura encore pour les fous et les fins. Évitez de licher vos doigts en tournant vos pages, ça laisserait des traces sur votre écran.

coupefeecum16 2a

La deuxième épreuve (de cinq) de la Coupe FÉÉCUM 2015-2016 débutait il y a trois semaines, mais ne se terminait qu’aujourd’hui en raison de pluie. Appelez ça pétanque, boulingrin ou Bocci Ball, le jeu était en plein air, et le changement climatique fait bien des surprises. Bien que les équipes avaient fait de leur mieux pour continuer à jouer, la tempête est devenue trop forte et le terrain dû être abandonné.

Coude2014

Par Mélanie Clériot, agente de développement social

Depuis la rentrée tout le monde s’inquiète : il est où le Coude? Il est où notre bon café? Il est où notre lieu de recontre?

Aujourd’hui on vous explique :

plateformes all

par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets

Maintenant que plateformes électorales complètes des partis fédéraux sont disponibles nous en refaisons le tour, histoire de leur donner une seconde chance de nous épater avec leurs mesures prévues pour l’éducation postsecondaire, quelques jours avant l’élection du 19 octobre.

banquealimentaire

À compter du 20 octobre prochain, la FÉÉCUM distribuera des denrées non-périssables aux étudiant(e)s du campus de Moncton à partir de sa banque alimentaire située au Centre étudiant. Cette initiative est le fruit d’un partenariat avec Food Dépôt Alimentaire et Sobeys (promenade Elmwood) pour promouvoir la sécurité alimentaire chez nos membres à grand besoin financier.

foyer

Le texte suivant a été modifié de sa forme originale pour y enlever les éléments satiriques qui auraient offensés certains lecteurs. La FÉÉCUM s'excuse à celles et ceux qui auraient été touchés négativement par ces propos.

L’Université de Moncton vient d’approuver un important projet immobilier. Une fois ses quatre phases complétées, le complexe de 45 millions $ ajouterait 64 lits en résidence et 289 appartements sur le campus (Acadie Nouvelle). Les premiers logements devraient être disponibles dès 2017.

Ce ne sont pas des résidences étudiantes, cependant, mais bien des résidences pour personnes âgées.

parlefort

par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets

Alors qu’approche – pis y’était-tu assez temps – le jour de l’élection fédérale, on entend toutes sortes de choses sur la relation entre la jeunesse et le processus électoral; certains parlent de désengagement, d’autres d’incompatibilité, d’enjeux qui ne les touchent pas, D’autres formes d’engagement citoyen, et bien d’autres choses encore.

Mais les faits sont les faits : moins de 40% des jeunes de 18 à 24 ans sont allés aux urnes lors de la dernière élection fédérale (Élections Canada).

revue69

Revue de presse du 3 au 9 octobre par Raymond Blanchard, agent de recherche et projets

Cette semaine, à peu près tout le monde a choisi d’ignorer les étudiant(e)s, sauf Justin Trudeau qui s’est pointé le nez à l’Université Saint-Thomas pour prendre des selfies avec le belle jeunesse néo-brunswickoise (Acadie Nouvelle). Autrement, de jeunes électeurs des Maritimes qui ont participé à un projet où on demande aux citoyens de poser directement des questions aux chefs de parti se sont dits déçus du silence auquel se frappent les enjeux soulevés par les jeunes (Radio-Canada). On retrouve par ailleurs une nouvelle sur l’absence d’un bureau de vote à l’Université de Moncton, qui nous offre en guise de consolation une liste des bureaux installés sur les campus de l’Atlantique, qui sont tout sans exception concentrés dans les capitales provinciales (Radio-Canada).

slutshame

par Sarah Anne Grandisson, responsable du projet « Non c'est non » pour la FÉÉCUM

L’automne est à notre porte et il ramène avec lui les couleurs, l’école et bien sûr… l’Halloween. Chez la masse étudiante, l’Halloween est bien souvent synonyme de fête à thème. Et qui dit fête à thème, dit évidemment vente de costume : costume normal pour les hommes, et costume sexy pour les femmes. L’objectivation de la femme est présente plus que jamais en société, pourquoi ? Eh bien, le sexe est un outil de marketing très efficace, tout simplement! Et en effet, voici ce que l’on voit dans les magasins : des costume de toute les sortes pour les hommes (mécanicien, monstre, fantôme etc.) à prix abordable, alors que du côté des femmes, on retrouve les même costumes mais à prix exorbitant, comportant pour la plupart une minijupe et un haut moulant. Évidemment, les femmes qui portent ces costumes peuvent être visées par des commentaires disgracieux, des pensées malsaines et des jugements négatifs.

Nous joindre

Heures de bureau de la FÉÉCUM
De 8h à 16h du lundi au vendredi
Local B-101 du Centre étudiant

Adresse postale
La Fédération des étudiantes et étudiants du Campus universitaire de Moncton
Centre étudiant
Centre universitaire de Moncton
Moncton, NB
E1A 3E9

Téléphone: 506-858-4484
Télécopieur: 506-858-4503